L’ultime frontière recule

Décidément, l’exploration de l’espace est de nouveau à l’ordre du jour chez les Américains. Après l’annonce de la possible découverte de glace sur la Lune, voici que la NASA annonce ce matin que le coeur son prochain lanceur spatial, le SLS (pour Space Launch System), a franchi une nouvelle étape de sa réalisation, passant de l’étape de conception à celle du design.

Le SLS a comme objectif de repousser la frontière de l’espace. Réalisé avec l’aide de Boeing, son cœur, un réservoir de 61 mètres de haut et de 8,4 mètres de diamètre, contiendra de l’hydrogène et de l’oxygène liquide (d’où l’importance de trouver de la glace dans l’espace) pour propulser le véhicule spatial grâce à une poussée d’une force de levage pouvant aller jusqu’à 130 tonnes. Le tout se fera grâce à quatre moteurs RS-25, dont certains appartenant à la défunte navette spatiale seront utilisés lors des premiers essais.

Le SLS aura pour objectif de transporter le vaisseau spatial Orion et des équipements dans l’espace au-delà de l’orbite basse de la Terre. Étant définie comme l’une des quatre priorités du nouveau programme d’exploration spatiale de la NASA. L’objectif est de visiter des astéroïdes près de la Terre, de retourner sur la Lune et, éventuellement, d’entreprendre le premier voyage vers Mars.

Les premiers essais du SLS sont prévus pour 2017.

Source: NASA

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s